Le mystèrieux Raspoutine

Publié le par Koloss

A l'instar de certains pacifistes notoires, et qui n'ont forcément pas subi le même sort, il aurait été assassiné parce qu'il s'opposait à la guerre! Martyr de la paix, le staretz Grigori Iefimovich Raspoutine? Sacrifié à l'autre bout de l'Europe - comme Jean Jaurès l'a été en plein centre de Paris, par cette fraction de bellicistes qui à certaines heures de l'Histoire, apparaissent et l'emportent sur toutes les logiques du dialogue et de la paix? Le prince Youssoupov, qui avec la complicité de quelques hauts dignitaires de la cour a été le maître d'œuvre de l'exécution du staretz a publié un livre intitulé "Comment j'ai assassiné Raspoutine" - et que corrobera avec force détails un autre ouvrage de Joseph Kessel "Les Rois aveugles". Avec le recul du temps, le personnage de Raspoutine est discutable, voire repoussant - on en convient. Avec ses ongles noirs, et sa malpropreté, il se saoulait à la vodka à longueur de journée, quand il ne pinçait pas les fesses de toutes les femmes passant à sa portée - voire des grandes-duchesses dans les couloirs du Palais d'Hiver de Saint-Petersbourg. Mais ce ne sont pas là les véritables raisons de son assassinat. Celui-ci a eu des raisons beaucoup plus sérieuses.

Malgré la lubricité et l'aspect sordide du personnage, la guerre lui faisait horreur. Issu du petit peuple, il savait que celui-ci en ferait les frais, et aussi parce qu'il prévoyait - avec ce don de voyance qu'aucun historien ne lui conteste - que cette guerre serait fatale à la dynastie des Romanov. Ses mains miraculeuses, ayant le pouvoir de soulager l'hémophilie du tsarévitch Alexis, il avait conquis la confiance de la tsarine Alexandra Feodorovna, d'origine allemande. De ce fait, elle redoutait une guerre germano-russe... Cela avait suffi a intégrer Raspoutine au parti pacifiste, donc germanophile, et à le rendre détestable à tous les Français qui comptaient sur l'amitié indéfectible du puissant allié russe contre l'Allemagne. Il ne faut pas chercher une autre cause à l'image caricaturale qu'on donne de Raspoutine. Mais à Saint-Petersbourg, aux yeux du parti de la guerre qui misait sur un conflit - supposé victorieux - pour redorer le blason de la monarchie russe - le staretz était devenu l'homme à abattre! Quand le 28 juin l'archiduc autrichien François Ferdinand est assassiné à Sarajevo, assassinat sur lequel on s'accorde à voir qu'il constitue l'origine de la Première Guerre Mondiale - ne peut-on pas supposer que le cours des événements aurait été différent si, le même jour, Gregori Iefimovich Raspoutine, dans un bordel sibérien n'avait pas été poignardé par une prostituée à la solde peut-être des nationalistes? C'est alors que du fond de son lit d'hôpital, il envoie ses objurgations au tsar et à la tsarine, de ne pas appuyer sur le bouton rouge de la guerre! En vain... Le 30 juillet Nicolas décrète la mobilisation générale et met le feu aux poudres. Dès lors, aidé par les nouvelles désastreuses qui proviennent du front, Raspoutine va tenter de lutter à contre-courant, pour que la Russie se retire du conflit et signe un paix séparée avec l'Allemagne... Considérant cette conduite comme défaitiste et hautement déloyale vis-à-vis de la patrie, le prince Youssoupov, le grand-duc Dimitri et le représentant d'extrême-droite de la Douma Pourichkevich organisent un guet-apens à Saint-Petersbourg, dans le but de se débarrasser du staretz. Son corps cariblé de coups de revolver est alors jeté dans les eaux glacées de la Neva. Quelques heures après, inquiets sur son absence, ses amis et les autorités repêchent le corps, dont le cœur bat encore... mais pas pour longtemps. Avec sa disparition, ses plus sinistres prophéties concernant la famille impériale et la Sainte Russie ne devaient pas tarder à se confirmer. Et l'Histoire témoigne. Alors?... Alors toutes les questions qu'on est en droit de se poser demeurent sans de concluantes réponses!


Résumé :


- Né en 1872.

- Il est un homme religieux et un courtisan.

- D'origine paysanne, il échangeait ses "dons religieux" contre des faveurs sexuelles.

- Il s'approcha de la tsarine et de la cour impériale, car on disait qu'il avait une habilité à soigner l'hémophilie du tsarévich (fils du tsar).

- À partir de 1911, l'influence de Raspoutine à la cour commença à énerver certains hauts dirigeants russes.

- Raspoutine profita de l'absence du tsar, parti au front, pour accroître son pouvoir sur la tsarine en 1915.

- Certains croient que Raspoutine et la tsarine complotaient pour signer une paix séparée avec l'Allemagne.

- Raspoutine est assassiné en décembre 1916. On dit qu'il fallut une quantité incroyable de coups de feu pour venir à bout du moine , et meme aprés cela son coeur battait encore.

Etrange Raspoutine ...

Publié dans Etranges célébrités

Commenter cet article